Accompagnement de la démarche

La démarche de prévention des risques psychosociaux proposée par ValoRH comprend généralement les cinq phases suivantes : (1) analyse de la demande et sensibilisation, (2) diagnostic, (3) définition du plan d’actions et planification des interventions, (4) interventions et (5) évaluation des interventions. Ces phases sont nécessaires pour assurer une plus-value en termes de bien-être sur le lieu de travail.

Les différentes étapes incluent :

Étape 1 - Une phase de sensibilisation

Sur base d’une analyse de la demande approfondie avec les acteurs de l’entreprise concernés par la prévention des risques psychosociaux, l’approche de prévention proposée par ValoRH est participative : l’équipe de recherche travaillera en concertation avec un comité de pilotage créé spécialement pour les besoins de la démarche. Ce comité de pilotage comprend les représentants des travailleurs et de la ligne hiérarchique. Idéalement, 15 personnes maximum participeront à ces réunions de travail. Afin de maximiser l’efficacité de ce comité de pilotage, une sensibilisation au stress professionnel et à la démarche de prévention sera proposée au début de la démarche avant le 1er comité de pilotage (COPIL). Cette sensibilisation pourrait être étendue au management afin de maximiser le suivi du diagnostic et la mise en place des actions au sein de l’entreprise.

Étape 2 - Une phase de diagnostic

La phase de diagnostic comprend 2 réunions préalables avec le comité de pilotage (COPIL), la préparation de l’enquête, la logistique de l’enquête on-line, l’analyse des résultats, la rédaction d’un rapport de diagnostic et la présentation des résultats au comité de pilotage (COPIL). Le diagnostic classique comprend une évaluation des aspects psychosociaux du travail qui posent problème en termes de bien-être, une évaluation du stress professionnel et de la stimulation positive au travail. Il est complété par une approche qualitative à travers un relevé des situations-problèmes et des situations motivantes décrites par les travailleurs (‘verbatims’). Par ailleurs, à la demande de l’entreprise, Valorh propose des modules optionnels selon les problématiques pertinentes pour l’entreprise. Le COPIL est consulté sur les modalités de la communication sur le projet vers le personnel, le choix des variables socio-professionnelles pour permettre de définir les groupes à risques (départements, fonctions, statuts, temps de travail, horaires, etc., le choix des questionnaires « optionnels », les modalités d’envoi/retour des questionnaires et le respect des garanties de confidentialité.

Étape 3 - Une phase de définition du plan d’actions et de planification des interventions

Cette phase vise à dresser pour chaque département les actions à envisager pour chaque groupe à risque identifié.  Cette étape vise à définir clairement les actions prioritaires, la planification de ces actions et à définir les intervenants internes ou externes pour mettre en place les actions.

Étape 4 - Une phase d’intervention

Le plan d’actions défini pour chaque département sera mis en place. Les actions s’articulent autour de quatre axes : l’approche individuelle (permanence, écoute, conseils), les focus-groupes pour des problématiques spécifiques qui nécessitent une approche participative où les travailleurs formulent des solutions à l’aide d’un intervenant, des formations (gestion d’équipe, gestion de conflit, gestion du temps, management, injonctions paradoxales, etc.) et enfin des actions visant à optimiser les structures organisationnelles et l’organisation du travail.

Étape 5 - Une phase d’évaluation

Cette phase vise à évaluer dans quelle mesure les actions ont permis une amélioration au niveau du bien-être des travailleurs et au niveau de la performance au travail.